© Dyam 86 (Poitiers, France) - 0683303918 - dyam.org@gmail.com

L'accompagnement à la projection :

Passer de l'idée au projet.

Savoir quelles limites se fixer, quels objectifs se donner, sous quel délai il sera possible de les atteindre, etc...

Ecrire une présentation claire du projet, qui servira à convaincre financeurs et partenaires.

Utiliser un vocabulaire adapté à votre interlocuteur, et mis en commun entre vous. 

Savoir quel sens donner à un projet collectif, Savoir en parler d'"une seule voix". 

L'étude de marché / la pertinence du projet :

Fixer des prévisions de chiffre d'affaire raisonnables et cohérents en fonction de :

  • La prise en compte du territoire,

  • La concurrence (sens large)

  • Les clients potentiels

  • L'attractivité de l'implantation, etc...

Pour certains secteurs d'activité, ce qui correspond à l'"étude de marché" ne se mène pas de la même façon que pour une création d'activité de production : L'action sociale, ou une activité susceptible de générer des subventions en proportion importante, par exemple. Je vous proposerai des cheminements adaptés à vos réalités.

La budgétisation :

Mettre en forme et planifier un plan d'affaires sur une ou plusieurs années.

Correctement analyser les moyens mobilisables, leurs coûts, et les financements pertinents.

Stabiliser les budgets prévisionnels (utilisation de multiples "leviers" économiques)

La stratégie / la gouvernance :

Se donner les capacités d'anticipation, quantifier les conditions matérielles, les compétences et la stratégie qui correspondront à vos ambitions, par rapport à vos "concurrents" éventuels et en fonction de vos compétences.

Y compris : intelligence économique, partenariats, mutualisation de moyens, de personnel.

La communication :

Construire le "plan de communication", comprenant notamment :

La communication institutionnelle, destinées aux financeurs, partenaires, banques, etc...

La communication interne

La communication "client", qui accompagne la commercialisation lorsqu'il s'agit de biens ou services à vendre, ou qui doit inciter le bénéficiaire à venir à vous, lorsqu'il s'agit d'actions sans échange commercial.

La conduite du projet, de l'activité :

"Garder le cap" pour ne pas dévier des objectifs au risque de s'en rendre compte (malheureusement) lors de l'établissement du résultat de fin d'année.

  • Anticiper les risques

  • Prendre les bonnes décisions

  • Planifier

  • Superviser

Ce travail est destiné aux dirigeants en priorité, ou aux responsables de missions.

La fonction d'employeur et le management :

Préciser les rôles et tâches de chacun.

Activer les leviers pour résolution des conflits professionnels.

Mettre en place des recrutements objectifs et outillés.

Établir des fiches de poste complètes, documents unique et autres supports permettant de couvrir l'ensemble des obligations relatives à l'emploi.

Y compris : contrôle des horaires, établissement des paies, application convention collective, plan de formation, GPEC.

La commercialisation :

Construire un plan de commercialisation en lien avec le plan de communication.

Se fixer des objectifs réalistes,

Se doter d'outils, travailler ses argumentaires,

Prospecter méthodiquement, sur des zones de prospections définies,

Anticiper le volume de prospection pour savoir répondre aux commandes

Contrôler l'avancement de la commercialisation.

L'évaluation des actions (du projet) :

Un processus efficace d'évaluation doit avant tout permettre aux dirigeants de prendre des décisions quant à l'avenir de ses actions.

Le juste dimensionnement d'une évaluation est celui dont la collecte des indicateurs n'est pas plus chronophage qu'elle n'est utile.

Je vous guide dans la définition des critères que vous souhaitez évaluer, leur sens par rapport à votre projet et aux décisions qu'ils permettront.